LES INTERVIEWS – LES PREMIÈRES 

Angèle PAILLER - Fondatrice de Fil Dream - www.fil-dream.fr

 

1/ Quel a été ton parcours ? 

J’ai un parcours professionnel paramédical (aide-soignante, préparatrice en pharmacie) puis j’ai eu envie de voir autre chose en 2015 donc je me suis expatriée en Afrique pendant 6 mois pour faire du bénévolat dans une pouponnière. A mon retour j’ai travaillé pour une maison d’édition parisienne puis dans le développement photo avant de créer mon entreprise en juillet 2018.

2/ Comment cette idée de business t’es venue ? Et quel a été le déclic pour te lancer ?

En Afrique, j’ai été scandalisée par la présence de sacs en plastique partout, dans toutes les rues, dans les champs…  Je me suis dit que c’était un vrai fléau. A mon retour j’ai été aussi outrée par la surconsommation dans notre pays et les autres pays développés. Je revenais d’un pays où rien ne se perd, tout se recycle et le décalage m’a sérieusement questionnée.

J’en suis donc venue tout naturellement à changer mon mode de vie pour consommer de façon plus raisonnée et plus respectueuse pour la planète. J’ai limité le plastique, favorisé les secondes vies pour les objets, privilégié les filières locales, bio et artisanales pour tendre le plus possible vers une vie écologique et zéro-déchet.

J’avais pour passion la couture et j’ai donc cousu des articles pour m’aider au quotidien dans ma démarche éco responsable. De là, mon entourage m’a suggéré d’en faire profiter les autres, et Fil Dream a éclos de mon esprit ! 

J’avais envie de faire découvrir aux gens qu’il existe une autre façon de consommer !

 

3/ C’est quoi les difficultés que tu as rencontrées dans ton parcours ?       

La première difficulté rencontrée a été d’affronter l’opinion des gens. « La couture c’est vieillot et l’écologie c’est un truc de bobos, tu n’en vivras jamais » Qu’à cela n’advienne, je ne partage pas ce point de vue ! 

Ensuite sont venues les difficultés pratiques de démarrage d’activité : à qui s’adresser ? Comment ? Où ?, mais ma participation au programme Make The Choice m’a énormément aidée et j’ai ainsi pu être entourée des bonnes personnes. Cela a été un vrai booster !

Une autre difficulté que j’ai rencontrée a été le positionnement. Quel avenir pour l’entreprise ? Quelles cibles ? Comment bien déterminer sa stratégie commerciale ? Avec tout ce qui en découle quant à la communication, au marketing…

Et puis je pense une difficulté commune à beaucoup de créateurs : les finances ! Tant liées à l’activité que pour l’aspect personnel. Pour créer mon entreprise, je vis depuis nombreux mois avec moins de 900epar mois, en étant seule. Ce n’est pas tous les jours évident mais cela endurcit ! 

 

4/ Qu’est-ce que t’as apporté l’intégration dans le réseau et les programmes Les Premières ? 

Intégrer les Premières a été tout d’abord l’occasion de rencontrer d’autres entrepreneur(e)s, et donc d’échanger autour de nos projets respectifs. Les programmes nous permettent d’avancer personnellement et de développer notre entreprise dans tous les domaines. Les sessions régulières créent un cadre au sein duquel nous savons que nous trouverons les réponses à nos questions sans attendre des semaines ou des mois. Les intervenants sont spécialisés et à l’écoute. Les Premières c’est aussi un réseau, vaste et diversifié qui nous ouvre parfois des portes qu’on ne savait même pas existantes !

En une phrase, les Premières, c’est un peu l’école de l’entrepreneuriat !

 

5/ Quand tu étais au collège ou au lycée, c’est ce que tu voulais faire plus tard ?

Pas du tout ! Je voulais être infirmière !

 

6/ Peux-tu nous parler d’un projet à succès ? Ou de tes projets en ce moment ?  

J’ai pour projet de créer un e-shop www.fil-dream.fr que je souhaiterais opérationnel dès le début d’année 2019. Cela permettra à quiconque qui souhaite s’inscrire dans une démarche éthique et écologique d’avoir accès à mes produits, en tous lieux et en tous temps. C’est une grande avancée pour moi !

Je souhaite également promouvoir mes créations via des réseaux de distribution spécialisés type magasins bio, épicerie vrac, etc... Cela me tient vraiment à cœur !

 

7/ Qu’est-ce que tu aimes le + dans ta vie d’entrepreneuse aujourd’hui ? 

La foi qui m’anime par rapport à mon projet, son histoire et son devenir !

 

8/ Quels sont les comptes Instagram que tu suis en moment et que tu adores ? 

Tous les comptes qui se rapportent à l’artisanat, au Made in France, au bien-être, à l’écologie et à la protection environnementale, car ce sont des valeurs que je partage et qui me tiennent à cœur !

 

9/ C’est quoi ton hashtag préféré en ce moment ? 

Oups ! Je ne marche pas trop aux hashtags mais disons que si je devais en choisir un maintenant ça serait #espoir ou #courage

 

10/ C’est quoi le dernier film ou la dernière série que tu as vue ? 

C’est la série « Perdus dans l’espace » de Matt Sazama et Burk Sharpless. J’ai adoré ! 

 

11/ Quels conseils donnerais-tu  pour les femmes souhaitant se lancer dans l’entrepreneuriat ? 

Je leur dirai d’y aller et de ne pas craindre. L’entrepreneuriat est un parcours fastidieux mais qui donne réellement du sens à sa vie si l’activité vient du fond du cœur et si l’on ose exprimer son potentiel !